CINOCHE

Série de courts-métrages aux diverses teintes de gris,
Série d’images aux multiples couleurs de l’arc-en-ciel s’entrechoquant.

 

À toi qui nous transperces et nous transportes,
Aux quatre coins de la Terre vers des artistes qui nous proposent
Un spectacle émotionnel aux mille univers.

 

Une représentation aux maintes nuances,
Aux rythmes fougueux et effrénés,
Aux tons calmes, équilibrés et dansants.

 

Transmission d’une passion aux jeunes cinéphiles,
Cinoche; en noir et blanc, en colorama,
Issu d’histoires entraînantes parfois sans paroles,
Du spectre de l’abstraction où l’on se permet de ne pas comprendre

 

Ondulation parfaite d’un panorama imaginaire.

 

___________________

 

Le Mois Multi s’associe cette année avec La Bande Vidéo pour créer une expérience haute en couleur : Cinoche – en colorama ! Le festival d’arts interdisciplinaires s’allie également pour une deuxième année consécutive avec Antitube et REGARD, une collaboration qui donne naissance à Cinoche – en noir et blanc. Ces courts-métrages tant grisonnants que flamboyants sont adaptés aux jeunes cinéphiles. Ils regroupent des artistes varié.e.s provenant de France, d’Allemagne, de Russie, d’Angleterre et bien entendu, du Canada (tel.le.s que Michèle Lemieux, Francine Desbiens et Richard Reeves).

 

Est-ce que l’idée derrière l’oeuvre Cinoche – en noir et blanc est de la visionner lors d’une journée grise? Je ne le sais pas, mais c’est ce que j’ai fait. Bien emmitouflée dans ma couverture, je m’installe confortablement. Contrairement à ce que l’on puisse penser, je m’aperçois que les variations de gris peuvent rayonner elles aussi. Au fil des animations se succédant devant moi, l’œuvre Pautinka de la directrice artistique Natalia Chernysheva, sans crier gare, parvient à m’ébranler.

 

Pautinka, qui signifie toile d’araignée en russe, est l’aboutissement d’une histoire d’amitié qui commence dans l’effroi et qui se termine dans la tendresse d’une passion commune. Alors qu’une mamie tricote paisiblement, une araignée intriguée se pose sur son épaule. Terrifiée, mamie tente d’aspirer la bestiole avec son aspirateur, mais est prise par surprise lorsque cette dernière parvient à s’extirper du tuyau. L’araignée ayant presque toutes ses pattes cassées, la grand-maman s’attendrit et rafistole les membres de celle qui deviendra son amie. Dans cette animation en noir et blanc sur les airs de Mozart, la frayeur fait place à une solidarité qui transperce nos écrans, lorsque mamie désormais blessée, permet à l’aranéide d’user à son tour de ses dons de tricot pour faire naître des formes et motifs originaux dans sa maison. Réalisé en 2016 et produit par Vladimir Gassiev, ce court-métrage de quatre minutes aux images simplistes nous projette dans un univers artistique où l’amitié entre humain.e.s et bestioles est possible.

 

Image: Marv Newland, CMYK, 2011, 7 minutes, ONF

Si l’écoute des premières œuvres s’est faite sous les nuages, il va sans dire que les rayons du soleil étaient présents lors du visionnement de Cinoche – en colorama ! La vague énergétique qu’est CKYM nous fait vivre une expérience où s’entremêle un univers immersif, un excès de sonorités et des couleurs abrasives, frôlant les limites du psychédélique.

 

CMYK est l’œuvre du Canadien Marv Newland. En sept minutes, il est possible de se sentir tout aussi étourdi.e qu’ébahi.e! CMYK est le terme associé à la quadrichromie, où chaque lettre représente respectivement les quatre couleurs, soit le cyan, magenta, jaune et noir. Ensemble, ces couleurs élémentaires forment le procédé d’imprimerie permettant de produire par synthèse soustractive toutes les variations de pigments imaginables. Stimulant, entraînant et intrigant, ce film met en lumière les facettes distinctes de la conception de ces indispensables teintes. Accompagné de Kunal Sen à l’animation ainsi que de Lisa Miller et du Quatuor Bozzini à la conception de la bande sonore, le réalisateur profite de la présence de la gamme chromatique sur les objets inanimés du quotidien d’où il fait émerger son processus créatif. Aux berges d’un enchaînement sonore aussi beau que chaotique, l’artiste nous hypnotise tendrement tout en faisant défiler systématiquement les images capturées qui valsent, se touchent et s’aiment afin de composer une œuvre tout aussi singulière qu’explosive!

 

Que ce soit par la représentation d’œuvres cinématographiques se situant dans des époques variées, sa panoplie d’artistes divergent.e.s ou encore ses teintes monochromes et colorées, une chose est certaine : Cinoche nous en aura fait voir de toutes les couleurs. Je recommande son visionnement à tou.te.s ceux.elles qui désirent se laisser bercer par des créations animées et des sons tant vibrants que silencieux, dans le calme ou dans l’énervement d’une contemplation délicieusement imaginative !

 

 

Anabelle Longchamps

 

Anabelle Longchamps est finissante en communication à l’Université Laval. Elle souhaite qu’un jour tou.te.s aient accès à une meilleure éducation à la sexualité, positive, diversifiée et inclusive. Elle pense souvent à réinventer le monde, écrit pour le plaisir et possède une extraordinaire passion pour les cours d’eau. Rêveuse, son tempérament pourrait être comparé aux vagues dansantes des océans.

 

 

CMYK: onf.ca
QUADRICHROMIE: dictionnaire.lerobert.com
PAUTINKA: festivalfilmeduc.net

Agenda de la semaine

À l'est de vos empires vous prépare une sélection hebdomadaire d'activités culturelles à faire à Québec.

Vendredi 19 novembre

Jusqu'au dimanche 21 novembre

Samedi 27 novembre

Jusqu'au dimanche 5 décembre

Jusqu'au dimanche 12 décembre